Précision de votre thermomètre : le rôle de l’étalonnage

Dois-je étalonner mon thermomètre ?

Si vous utilisez des thermomètres au travail, la loi ou la politique de l’entreprise peut vous obliger à fournir des documents attestant de la précision de votre thermomètre. Des contrôles peuvent s’effectuer assez régulièrement si le facteur température et important dans votre travail.

Les grandes marques connues de la vente de thermomètres passent toutes par des laboratoires d’étalonnage afin de fournir des thermomètres de qualité à leurs clients commerciaux et professionnels. La précision des instruments utilisés dans la fabrication, les produits pharmaceutiques et même l’aérospatiale sont validés en amant avant la vente. Divers métaux, fluides ou autre types de solides, s’ils ne sont pas chauffés correctement où s’il ne sont pas à la bonne température peuvent se casser, ou devenir dangereux dans certains cas. Les vaccins par exemple peuvent perdre une grande partie, sinon la totalité, de leur efficacité s’ils deviennent trop chauds ou trop froids. Voici en quoi il est important d’avoir un thermomètre bien étalonné, d’autant plus lorsqu’il s’agit d’un thermomètre médical.

Cependant, bon nombre des personnes qui travaillent dans le secteur de la restauration ou dans d’autres industries n’ont pas d’exigences régulières en matière d’étalonnage. Pourtant, ils savent pertinemment que la précision de leurs instruments est essentielle à la sécurité et à la qualité de leur travail. Le Code alimentaire de la FDA (Food and Drug Administration), par exemple, exige que « Les DISPOSITIFS DE MESURE DE LA TEMPÉRATURE DES ALIMENTS doivent être étalonnés conformément aux spécifications du fabricant, et selon les besoins, pour assurer leur exactitude. » (article 4-502.11(b)).

Comment étalonner un thermomètre soi-même ?

N’importe qui peut effectuer un processus de vérification de la précision de son thermomètre s’il comprend ce qu’il fait et suit attentivement les étapes. Le fait est que ce que nous appelons  » étalonnage  » couvre une gamme d’actions, allant de la vérification de la précision d’un instrument à la fourniture de documentation. Un étalonnage complet en laboratoire comporte généralement quatre étapes :

  • Le service d’étalonnage doit inclure une comparaison avec un étalon de référence. Cette étape indique à l’utilisateur si les mesures précédentes sont fiables.
  • Il faut déterminer si les résultats sont satisfaisants ou non (par rapport aux spécifications ou aux besoins des utilisateurs).
  • Un ajustement doit être effectué si nécessaire.
  • Enfin, un étalonnage final doit être effectué pour s’assurer que l’instrument est conforme aux exigences comme point de départ de sa prochaine période d’utilisation.

Mais un autre concept lié à l’étalonnage est celui des contrôles intermédiaires.

Les contrôles intermédiaires ne sont pas définis dans le VIM (le Vocabulaire international de métrologie), mais ils sont décrits dans la norme ISO (Organisation internationale de normalisation) pour les laboratoires d’étalonnage. Un contrôle intermédiaire est une action que l’utilisateur effectue pour vérifier que l’instrument de mesure reste adapté à son usage. Différents facteurs peuvent entraîner la perte de précision des thermomètres : la fréquence d’utilisation, le niveau de soin apporté lors de l’utilisation, de la manipulation et de l’entreposage, les matériaux utilisés pour la construction du capteur, etc…

Avec un thermomètre, on utilise souvent le point de glace pour le contrôle intermédiaire qui doit être fait aussi souvent que nécessaire pour maintenir la confiance en l’instrument.

La bonne nouvelle, c’est qu’une vérification intermédiaire peut être effectuée presque gratuitement, en peu de temps, par à peu près n’importe qui. Le processus exige simplement:

  • un récipient propre
  • un peu de glace et d’eau.

Lorsqu’il est bien fait, il peut facilement atteindre une incertitude (précision) de +/-0,02° et avec quelques ressources supplémentaires, obtenir une incertitude de +/-0,004°F est très possible. Si des réglages doivent être effectués, vous pouvez le faire vous-même en suivant attentivement les spécifications de réglage du fabricant, ou envoyer vos instruments à un laboratoire agréé pour les faire ajuster pour vous.

Tester régulièrement vos thermomètres dans ce type de « bain de glace » peut donner des résultats qui donneront confiance dans la précision de votre appareil à tous les niveaux de l’assurance qualité et sécurité. Les services d’étalonnage ont certainement leur place. Il faut prévoir le temps et les dépenses nécessaires pour maintenir l’étalonnage de l’engrenage de température afin de rester conforme et d’assurer un long cycle de vie du produit.

Cependant, il est également important de se rappeler qu’entre les services d’étalonnage, ou si aucun étalonnage officiel n’est requis, les organisations devraient vérifier régulièrement leur équipement dans un bain de glace bien fait, ou tout autre milieu stable, pour s’assurer d’une précision adéquate de votre thermomètre. Ce faisant, on augmente considérablement la probabilité d’obtenir des résultats cohérents, reproductibles et exacts.