Quel est le taux d’humidité idéal pour votre maison ?

La différence entre humidité absolue et relative

Humidité relative

Quand on parle d’humidité dans la maison, on parle en fait d’humidité relative. Cela fait référence à la quantité de vapeur d’eau contenue dans l’air par rapport à la quantité d’humidité qu’il peut y avoir dans l’air. L’humidité relative dépend entre autres de la température et de la pression atmosphérique. L’humidité relative est exprimée en pourcentage et se situe entre 40 et 60 % dans une situation idéale.

Humidité absolue

L’humidité absolue est la quantité de vapeur d’eau dans l’air, sans influences telles que la température et la pression atmosphérique.L’humidité absolue est exprimée en nombre de grammes d’eau par mètre cube d’air.

Quel est le taux d’humidité intérieur idéal?

Taux d’humidité intérieur trop bas

Si l’humidité dans la maison est trop faible, cela peut vite devenir dangereux pour la santé de ses occupants, animaux y compris. De nombreuses personnes souffrent d’irritations des voies respiratoires, de fissures des lèvres, de sécheresse des yeux ou même parfois de problèmes de peau.

Pour la maison elle-même, un faible taux d’humidité n’est pas bon. En effet, le bois dans la maison peut se fissurer et se déchirer, car il rétrécit en raison de la déshydratation. Ceci s’applique aux meubles en bois, mais aussi à vos parquets au sol et vos cadres de fenêtres et portes en bois.

Taux d’humidité intérieur trop élevé

Un taux d’humidité élevé dans la maison peut causer des problèmes fongiques. Les meubles, les planchers et les cadres de fenêtres en bois absorbent l’humidité et se dilatent. Les gens se sentent souvent très chauds quand l’humidité est trop élevée, parce que leur chaleur ne peut pas être libérée dans l’air.

Une humidité régulée dans la maison n’est donc pas seulement idéale, mais aussi vraiment nécessaire pour une vie confortable. De plus, les coûts de chauffage sont plus élevés si l’humidité est trop élevée. Il faut plus d’énergie pour réchauffer l’air humide.

Régulation de l’humidité intérieure

L’humidité intérieure de votre maison ou appartement peut être mesurée avec un hygromètre. Tout comme un thermomètre indique la température, un hygromètre est un instrument qui mesure l’humidité. Si vous avez une station météorologique, elle est souvent facile à lire. Un hygromètre indique l’humidité relative en pourcentage. Si la valeur se situe entre 40 et 60 %, vous n’avez pas de soucis à vous faire. S’il est inférieur à 40 % ou supérieur à 60 %, vous devrez peut-être humidifier l’air ou le rendre moins humide, selon la situation. Mais comment devez vous vous y prendre ?

astuces-contre-l-humidite-dans-la-salle-de-bain

Air trop sec ? Augmentez l’humidité de votre maison.

Avec des valeurs d’environ 25 %, l’humidité en hiver est souvent trop faible. Pour obtenir l’humidité souhaitée, vous devez humidifier l’air de votre appartement. Cela peut se faire de différentes manières. Une de ces façons est de poser des casseroles remplies d’eau sur vos radiateurs. La chaleur fera évaporer l’eau et l’air deviendra plus humide par lui-même.

Une autre façon d’ajouter de l’humidité est d’utiliser un humidificateur électronique. Ces appareils ajoutent automatiquement de l’humidité à l’air jusqu’à ce que l’humidité idéale dans la maison soit atteinte.

Air trop humide ? Extraire l’humidité de la maison.

Une grande quantité d’humidité peut se retrouver dans l’air au cours d’une journée normale dans la maison. Par exemple en prenant une douche, en cuisinant et en séchant le linge. L’humidité peut également pénétrer dans la maison en raison de fuites, de la pénétration de la pluie ou de l’humidité du bâtiment.

Il est à savoir que les personnes contribuent aussi à augmenter l’humidité intérieure, causée par la transpiration et la respiration. Saviez-vous qu’une famille de quatre personnes peut produire jusqu’à 12 litres d’eau par jour ? En combinaison avec une mauvaise ventilation, cela peut causer un problème d’humidité.

Si l’air de votre maison est trop humide, un climatiseur ou un déshumidificateur est souvent utilisé pour obtenir l’humidité souhaitée.

Déshumidificateur et climatisation

Vous pouvez choisir un déshumidificateur ou un climatiseur pour sécher l’air de votre maison. Les deux appareils fonctionnent selon le même principe. Cependant, un climatiseur est conçu pour refroidir l’air et a pour effet secondaire d’éliminer l’humidité de l’air. Contrairement aux climatiseurs, les déshumidificateurs ont pour fonction principale d’obtenir l’humidité idéale dans la maison.

Absorbeur d’humidité

Un absorbeur d’humidité est généralement constitué d’un récipient en plastique rempli de grains de chlorure de calcium. Le chlorure de calcium attire l’eau sous forme gazeuse dans l’air et la transforme en eau. De cette façon, un absorbeur d’humidité peut aider à réduire l’humidité de votre maison.

Conseils pour une humidité intérieure optimale

  • Ventilez votre maison tous les jours en ouvrant les fenêtres ;
  • Ne coupez pas la ventilation mécanique ;
  • Utilisez de préférence des couvercles sur les casseroles pendant la cuisson ;
  • Allumez la hotte pendant la cuisson ;
  • Veillez à ce que la vapeur puisse être évacuée pendant la douche ;
  • Après la douche, sécher les murs humides et les murs en verre ;
  • Séchez votre linge à l’extérieur si possible
réguler l'humidité intérieure

La ventilation est bonne pour la santé et assure l’équilibre de l’humidité dans la maison. Il est important de faire la distinction entre l’aération et la ventilation.

Aération

Lors de l’aération, une fenêtre ou une porte s’ouvre de sorte que tout l’air de la pièce soit changé en une seule fois. Il y a un effet perceptible sur l’humidité dans la maison, mais il ne dure que peu de temps.

Ventilation

Avec la ventilation, l’air de la maison est changé 24 heures sur 24. Malgré le fait que les Français sont connus pour aérer beaucoup leur maisons, il y a un manque de ventilation. Quand les maisons n’étaient pas encore si bien isolées, les nombreuses coutures et fissures provoquaient un flux continu d’air frais dans la maison. Surtout dans les maisons neuves, ces coutures et fissures sont toutes fermées, de sorte qu’une ventilation active est nécessaire pour maintenir un climat intérieur agréable et sain.

En gros, il existe deux types de ventilation active : naturelle et mécanique. Dans le cas d’une ventilation naturelle, l’air est échangé à travers les différentes grilles de ventilation de la maison. Dans le cas d’une ventilation mécanique, les gaz d’échappement sont évacués par un ventilateur électrique.